Liberté-Immobilier-Prospérité - logo

Apprendre à gagner sa Liberté

Tu as droit à ma formation sur la Location Courte Durée

13 vidéos gratuites pour te lancer et gagner
de l'argent avec la Location Courte Durée

Interview de Michael Ferrari du blog Esprit Riche

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Michael Ferrari a accepté cette interview avant un séminaire de l’Académie Esprit Riche.

KADER : Salut les amis. C’est Kader du blog Liberté Immobilier Prospérité. Bienvenue sur ma chaîne, vous connaissez mon histoire. Aujourd’hui, je suis heureux d’accueillir sur ma chaîne Michael Ferrari qui est le fondateur de l’académie Esprit Riche et aujourd’hui j’ai voulu vous faire un beau cadeau. Michael va vous donner sa vision de l’indépendance financière mais avant ça il va se présenter. Salut Michael !

MICHAEL FERRARI : Salut ! Merci de m’accueillir sur ta chaîne, ça me fait plaisir et écoute pour me présenter en deux trois mots, je suis le fondateur effectivement d’un blog qui s’appelle Esprit Riche que j’ai créé il y a dix ans et je suis investisseur et entrepreneur. C’est aujourd’hui mon activité principale. Je m’occupe vraiment de développer mon patrimoine et de m’occuper de mes clients  et de mes différentes formations.  

KADER : Très bien est-ce que tu peux aider nos amis qui nous suivent en leur donnant sept conseils pour atteindre l’indépendance financière. Tu sais que c’est mon rêve. 

MICHAEL FERRARI : Oui, écoute alors 7, 7 ça c’est un petit challenge on va le faire ensemble. On va y arriver je pense. Premier conseil que je pourrais donner c’est déjà : il faut croire en soi. Croire en soi, c’est la base. C’est-à-dire s’autoriser à être ambitieux, s’autoriser à se dire oui, je peux :

  • investir ;
  • lever de l’argent auprès d’une banque ;
  • avoir des clients ;
  • gérer une activité peu importe ce que c’est ou même ;
  • créer une entreprise. 

Oui,  je peux le faire. 

KADER : Il faut se donner la permission de croire  que c’est possible. 

MICHAEL FERRARI : moi, je sais que ça a été une décision que j’ai prise il y a très longtemps, de me dire j’ai envie de me donner cette permission et de le faire et de voir.  Je ne sais pas au départ, mais je vais apprendre et ça je dirais c’est peut-être le deuxième conseil que j’ai envie de donner. C’est d’être dans une mentalité où on est là pour apprendre,  apprendre sans relâche, sans cesse.  On est tout le temps là pour apprendre.  

KADER : Vous avez entendu. Apprendre apprendre apprendre.

MICHAEL FERRARI : On dit souvent, tu sais, qu’un élève, que quelqu’un qui ne veut pas apprendre, c’est un peu comme un verre d’eau qui est plein. Tu ne peux plus mettre d’eau à l’intérieur donc pour apprendre il faut souvent aussi commencer par désapprendre ce qu’on sait déjà, les certitudes que l’on a acquise. Donc, il y a aussi quelque part et ça serait le troisième conseil que j’ai envie de donner. C’est regarder les faits. Donc être très pragmatique sur ok qu’est-ce qui marche en termes de chiffres ? Qu’est-ce qui me paraît cohérent ? Et donc arrêter d’être dans l’imaginaire, dans les idées préconçues, dans les préjugés qu’on peut avoir sur par exemple : je ne sais pas l’immobilier. C’est fait pour moi ou c’est pas fait pour moi. Ou c’est fait pour les riches. Ou c’est fait pour ceci voilà. 

KADER : on est là dans lutter contre les croyances limitantes c’est bien ça. 

MICHAEL FERRARI : Exactement, exactement donc les croyances limitantes ça va être vraiment tout ce qu’on prend pour vrai. Tout ce qu’on prend pour argent comptant, pour utiliser cette expression, et qui n’est pas forcément à notre service, au service de l’objectif que l’on veut atteindre en tout cas. Si on veut atteindre l’objectif d’être par exemple, d’avoir je ne sais pas 2 000 euros de revenus autres qui ne soient pas du salaire mais qui soient des placements immobiliers, si on a une croyance qui ne nous aide pas par rapport à l’atteinte de cet objectif on va appeler ça une croyance limitante et donc le but c’est de nettoyer tout ça et trouver des croyances aidantes, des croyances positives, des croyances qui nous font avancer. Voilà, donc voilà pour les trois premiers conseils. Après il y a un quatrième conseil important. C’est être dans la pratique, dans le concret. Moi je suis très très concret, pragmatique. Dans la pratique, c’est quoi ? C’est que moi, pour moi vous ne savez pas tout ce que vous n’appliquez pas

KADER : vous avez entendu ?  Vous ne savez pas ce que vous n’appliquez pas, donc ça c’est important et puis quand même il sait de quoi il parle Michael il sait de quoi il parle ! Je te laisse poursuivre Michael. 

MICHAEL FERRARI :  merci, alors je dis ça pourquoi ? Parce qu’il y a beaucoup, beaucoup de gens que je vois qui sont de très, très bons théoriciens. C’est à dire qu’ils ont suivi parfois des formations, parfois des formations diplômantes, parfois des cursus prestigieux type MBA ou école de commerce. Mais ils ne sont pas dans le concret, dans le réel, dans le quotidien. J’allais dire même, soit d’une boîte qu’ils créent, soit d’un investissement peu importe ce que c’est. Donc ce qu’on n’applique pas, ce qu’on n’a pas appliqué, on ne l’a pas appris, on ne le sait pas pour moi c’est comme ça. C’est un peu radicale mais c’est comme ça que je considère les choses. C’est à dire que quelqu’un qui me parle d’immobilier et qui n’a jamais investi dans l’immobilier pour moi il ne sait pas en fait, il ne sait pas. Il connaît la théorie. Il connaît des textes. C’est très bien. Ça peut être utile à certains moments pour avoir des références, mais ce n’est pas un investisseur. 

KADER : C’est l’apprentissage. C’est en fait revenir à des fondamentaux d’apprentissage terrain. Oui, ça c’est important. Ça c’est important parce que cela va vous éviter beaucoup d’erreurs et je crois que surtout vous allez apprendre sur le terrain encore plus que si vous avez passez votre temps à regarder des vidéos ou à lire des blogs. 

MICHAEL FERRARI : c’est clair et sur le terrain en plus c’est un accélérateur aussi que  je trouve formidable. On apprend très vite et on peut, comme ça, en l’espace de quelques mois finalement, faire ce qu’on aurait mis normalement deux ans à apprendre dans un  livre. Là, donc il faut appliquer.  Ensuite, ce que je dirais c’est que pour moi il faut aussi choisir une voie et plonger dans le bas parce que là aussi l’écueil alors je dis ça par rapport à un écueil que je vois souvent chez les personnes avec lesquelles je suis en contact du coup parce que je reçois beaucoup de demandes entre autre de personnes qui voit ma chaîne youtube qui voit des choses que je publie et des gens qui sont un peu perdus tu vois les gens ne savent pas est-ce qu’ il faut que je fasse de l’immobilier ? Est-ce qu’il faut que je crée ma boite etc en fait j’aimerais dire on s’en fout.  Il faut juste faire un truc, commencer par quelque chose, s’y mettre, y mettre de l’énergie, se donner les moyens de réussir et voir ce que ça donne. 

KADER : Est-ce qu’il faut être à l’aise avec le sujet qu’on va choisir, avec le pilier qu’on va choisir. Il faut être à l’aise ? 

MICHAEL FERRARI : non, je pense qu’il n’ y a pas nécessairement à connaître avant de démarrer parce que ce qui compte, comme justement si on est dans le concret on apprend extrêmement vite, on apprend. En six mois, tu peux devenir un très bon investisseur immobilier si tu es constamment sur le terrain à investir, à faire des choses, à suivre des travaux, à chercher du financement. Tu vois tu peux vraiment vite, très vite progresser donc il n’y a pas nécessairement besoin de connaître avant. Il n’y a pas besoin, je pense, d’être passionné avant parce que c’est dur de dire aux gens : soyez passionné par ce que vous faites parce que quand on n’a pas de passion particulière, c’est un peu désarmant d’entendre ce genre de conseil donc il faut pour moi tester, il faut goûter à différentes choses. 

KADER : tester c’est un bon conseil. 

MICHAEL FERRARI : testez dans l’immobilier, achetez un appartement, vous insistez et vous voyez si ça vous plaît, si le processus vous plaît et si ça vous plaît vous allez faire beaucoup mieux sur les suivants. 

KADER : parfait et on va poursuivre avec les deux derniers conseils.  

MICHAEL FERRARI : Alors les deux derniers conseils,  il y a un conseil hyper important c’est surtout de ne pas rester seul, de ne pas rester seul, ne pas être en train de s’imaginer des choses dans sa tête.  On a aujourd’hui beaucoup, beaucoup de moyens de communication donc s’entourer de personnes qui sont dans la même démarche que nous c’est extrêmement essentiel, ça joue à deux niveaux. Il y a un niveau un peu basique de motivation, on voit les autres qui avancent donc ça nous donne envie d’avancer. Il y a un niveau aussi d’entraide donc on peut demander des ressources mais il y a surtout je pense le niveau le plus sous-estimé mais pourtant le plus important c’est que cela va modifier nos croyances sans qu’on s’en rende compte parce qu’on va être aux côtés tu vois de personnes qui sont tous les jours en train de faire ce qu’on voudrait faire, qui ont réussi pour certains ou alors certains qui ont juste deux ans d’avance ou cinq ans d’avance et donc ça va complètement tuer toutes les idées qu’on pourrait avoir de dire: mais ça marche pas ou c’est compliqué ou machin, ça prend trop de temps ou je ne sais quoi. Enfin toutes les excuses qu’on peut s’inventer, donc ça va agir sur notre cerveau d’être aux côtés de ces gens là. 

KADER : donc ce que tu préconises c’est de constituer un environnement propice à la création de richesses, à l’éducation financière, propice à l’intelligence financière.  C’est ça ? Créer un environnement.

MICHAEL FERRARI : oui créer un environnement. 

KADER : comment on crée un environnement alors ? 

MICHAEL FERRARI : on crée un environnement en alors on a on a une grande chance c’est quand on est libre, on est libre et on peut choisir qui on écoute, qui on n’écoute pas et où est-ce qu’on passe du temps. Donc on peut vraiment choisir qui on écoute et à quoi on consacre son temps et son énergie donc cela veut dire simplement faire des choix donc couper les sources négatives ou les personnes négatives et ne laisser rentrer par les deux oreilles que les sources positives ou ce qui va nous aider dans notre projet. 

KADER : écoute merci Michael et je vais juste rajouter deux petites choses. Tout à l’heure je discutais avec Michael et je parlais d’argent et je me suis rendu compte qu’ effectivement en fait l’argent c’était juste un problème psychologique mais on en fait un problème matériel et si vous voulez vous élevez vous devez créer un environnement propice à l’élévation de votre esprit et je pense que c’est pour ça que moi je suis dans l’Académie Esprit Riche, j’ai créé mon blog Liberté Immobilier Prospérité pour aider les gens à apprendre à gagner leur liberté. Merci Michael. 

MICHAEL FERRARI : Avec plaisir. 

KADER : donc si vous avez besoin d’informations je mettrais sous cette vidéo les liens pour contacter Michael. Je vous laisse aussi la possibilité de télécharger mon guide Les 7 habitudes de l’abondance financière,  je vous invite à vous abonner à ma chaîne YouTube si c’est pas déjà fait, n’hésitez pas à me laisser des commentaires je me ferai un plaisir de vous répondre en personne parce que vous savez que j’ai toujours un grand plaisir à rester en contact avec toute cette belle communauté sur le blog Liberté Immobilier Prospérité et vous le savez bien je le dis toujours : 

“L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître.” 

Alexandre Dumas Fils : La Dame aux camélias

Et

“Le bonheur ne fait pas de bruit, il en fait seulement quand il s’en va.”

Ce que l’on peut retenir

Les 7 conseils de Michael Ferrari pour atteindre l’Indépendance Financière :

  1. Croire en soi
  2. Apprendre sans relâche
  3. Lutter contre les croyances limitantes
  4. Être pragmatique
  5. Tester sur le terrain
  6. Ne pas rester seul
  7. Créer un environnement

Découvrez le plan du site : bonne lecture 😉

À très vite,

Kader

A Propos de KADER

” J’ai un rêve, être libre.J’ai commencé à travailler vers l’âge de 14 ans sur les marchés et je me suis demandé comment réussir en partant de zéro.

D’origine modeste, il fallait bien se débrouiller.Depuis, j’ai beaucoup appris, énormément.

Aujourd’hui je possède un patrimoine immobilier de plus d’ 1 500 000 €.

J’ai acheté des appartements, des parkings et des garages dans le sud de la France, au soleil. “

Articles récents

Retrouve-moi sur Facebook

Suis-moi sur Instagram

Ops! You did not set Instagram App Secret in element pack settings!

Tu as droit à ma formation sur la Location Courte Durée

13 vidéos gratuites pour te lancer et gagner
de l'argent avec la Location Courte Durée

1 réflexion sur “Interview de Michael Ferrari du blog Esprit Riche”

  1. Ping : Connaissez-vous l'indépendance financière ? Voici ma définition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES 7 HABITUDES DE L' ABONDANCE FINANCIÈRE

Je veux recevoir mon guide GRATUIT

En vous inscrivant pour recevoir le guide, vous consentez à ce que LIP collecte vos données. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.