Finir un chantier dans les temps n’est pas mission impossible. Ginger, l’Archi investisseuse vous apporte 8 éléments clairs, concrets et réalisables.

Et bien oui, finir un chantier dans les temps n’est pas mission impossible et tel Tom Cruise, soyez réaliste et efficace. Quelle que soit la finalité du chantier que vous envisagez d’entreprendre (habitation personnelle ou investissement), il faut vous rendre à l’évidence et ne pas être trop optimiste… un chantier peut se révéler épuisant, décourageant, interminable. Et investisseurs, soyez attentifs, cela peut entraîner aussi une baisse de rentabilité de votre bien.

Donc, je vais positiver et, sans baguette magique, vous apporter 8 éléments clairs, très concrets et réalisables ; croyez-en mon expérience en tant qu’architecte d’intérieur et investisseur. Mon but est que vous puissiez être sereins au cours du processus de travaux de rénovation et surtout heureux du résultat !!

1.  Pour finir un chantier dans les temps planifier tes travaux de rénovation tu devras !

Peut-être est-ce une surprise, mais tout doit se gérer avant, j’ai bien dit, absolument tout ! Les détails du projet doivent être décidés et gérés avant la signature définitive car en général les travaux commencent juste après. Donc, projet de démolition, implantation de cloisons, le plan éclairage et d’électricité, le choix des matériaux sol, carrelages et leurs emplacements, les meubles fixes, vasques, plaques de cuisson et leurs emplacements exacts… L’anticipation devra être le maître- mot pour vous si vous voulez entretenir un bon relationnel avec votre entrepreneur et vous assurer que les travaux finissent dans les temps.

2. Bien choisir ton entrepreneur tu devras !

C’est LE point décisif qui ne vous aura pas échappé !! Là encore, anticipation ! Mieux vaut le trouver avant même la signature du compromis. Il faut vous assurer de la technicité de l’entrepreneur, consulter ses précédentes réalisations, ses garanties, sa fiabilité…. Et surtout grand conseil, si vous passez par un chasseur immobilier et qu’il vous conseille un entrepreneur, ne lui faite pas confiance aveuglément !

3. Les disponibilités de l’entrepreneur tu vérifieras !

Dès la signature du compromis et du premier estimatif budgétaire de l’entrepreneur, discutez avec lui de ses disponibilités et du temps qu’il estime pour la réalisation des travaux. Demandez-lui une date précise de début de travaux pour l’inciter à être réaliste et ainsi ne pas arriver 2 semaines avant la date de signature définitive et qu’il vous dise : « en fait, j’ai pris un autre chantier, je ne pourrais commencer le vôtre que dans 1 mois ».

C’est donc important de prendre la température et de fixer oralement une estimation de début de chantier et surtout, une durée de travaux.

Cela peut se faire oralement mais les choses doivent être très explicites et un peu de vigilance s’impose de votre part : méfiance pour des travaux qui se dérouleraient à cheval sur la période de l’été (Août principalement) et sur la deuxième quinzaine de Décembre (bien nommée : trêve des confiseurs…). Cela peut évidemment correspondre à des périodes de congé et donc de retard dans le planning !!

4. Noter la date de début et de fin sur le devis tu exigeras !

Ce fameux devis travaux de l’entreprise vaut engagement de la part de votre entrepreneur. Ce devis devra contenir une date de début de travaux et une date de fin et sera bien sûr signé par vous et par lui. Attendez-vous à ce qu’il rechigne à écrire ces dates. Demandez-lui donc en douceur ou avec un grand sourire pour qu’il le prenne bien !

Autre élément qui peut être un sujet de fâcherie, il faut également inscrire sur le devis l’éventualité de pénalités de retard. Ces pénalités de retard peuvent être évaluées : soit compte-tenu des échéances d’un remboursement de prêt, soit de loyers non perçus.

Compter raisonnablement une période de trois mois de travaux (à moduler bien sûr suivant la taille du chantier et les interventions). Pour autant, resserrez cette période d’une bonne semaine pour votre entrepreneur mais pour vous, compter une à deux semaines de plus…. Cette petite précaution personnelle peut vous permettre de dormir un peu plus tranquille !!

Dernier point, le devis peut s’accompagner d’un autre élément à signer : le planning précis et détaillé des travaux à exécuter. Mais autant vous prévenir, c’est très rare.

5. Toutes les commandes avant le début des travaux, tu feras !

Une fois votre projet établi et adopté, il est indispensable d’avoir défini tous les éléments qui font partie de l’intervention de votre entrepreneur ; et donc, avoir bien déterminé l’emplacement des cloisons, les fenêtres ou verrières, tous les matériaux de sol et de mur, les choix des meubles fixes comme ceux de la cuisine et de la salle de bain, les robinetteries, les couleurs et finitions de peinture…

L’autre point, c’est de passer les commandes des matériaux avant le début du chantier pour être sûr que l’attente de matériaux ne retarde pas les travaux.

L’approvisionnement de certaines commandes peut prendre plusieurs semaines (en particulier des sols ou carrelages, des meubles de cuisine…). Et si la livraison de certains éléments : meubles, matériaux etc, prend du retard, cela signifie qu’il faut modifier le planning des travaux en cours de chantier, bousculer le planning des intervenants… Autant vous avouer une chose, les entrepreneurs DÉTESTENT les changements en cours de chantier. Donc merci pour eux de bien choisir, caler, commander tous les éléments avant le début des travaux. Rien que par ce détail, il vous respectera et vous adorera !!

6. Du déblocage des fonds bancaires, tu t’assureras.

La banque ! Ce charmant organisme n’a peut-être pas la réactivité que vous espérez, alors anticipez sur le déblocage des fonds si vous faites un emprunt pour les travaux. Dès la signature du devis (logiquement 15 jours avant le début des travaux), insistez auprès de votre entrepreneur qu’il vous remette au plus vite la première facture d’acompte pour que vous puissiez la remettre à la banque pour déblocage.

C’est un petit détail mais personnellement, j’en ai déjà fait l’expérience : l’entreprise qui ne veut pas commencer les travaux tant qu’elle n’a pas le virement, et la banque qui n’est pas réactive. Au final, cela m’a coûté 2 semaines de retard, tout cela parce que la banque ne faisait pas le virement.

7. Un ajustement après la démolition, tu prévoieras

Une précision technique bien utile : lors de la démolition pour laquelle il faut compter une semaine à quinze jours (le temps d’évacuer les gravats), il peut surgir quelques surprises !! Par exemple, un conduit que l’on peut supprimer ou un plafond en moins bon état que prévu ou encore un parquet qui a subi une fuite d’eau… Il sera donc nécessaire de retravailler, réajuster et affiner certains aspects du projet, notamment les surfaces de matériaux à commander juste après la phase de démolition et aussi éventuellement revoir la durée des travaux.

8. À mi-chantier, avec ton entrepreneur, tu récapituleras

Allez ! dernière étape et c’est l’expérience qui parle : à mi projet, donc au bout de 5 semaines environ si les travaux sont prévus sur trois mois, évaluer avec l’entrepreneur les différentes interventions à venir, semaine après semaine. Donc, établir un retro-planning et avoir ainsi l’assurance de finir le chantier dans les temps. Cela vous permet de re-fixer le cap et cela permet également à l’entrepreneur une prise de recul nécessaire car ils sont parfois, il faut l’admettre, un peu « le nez dans le guidon ». Apportez- leur une vision d’ensemble plus globale.

Vous savez à présent tout sur les erreurs que je vous souhaite d’éviter, les déceptions que l’on peut contourner, le stress que vous pourrez dépasser. Si vous avez d’autres idées et expériences qui vous ont permis de finir dans les temps, mettez-moi un commentaire pour que les autres lecteurs puissent en bénéficier. Et je vous souhaite enfin de pouvoir profiter de votre bien l’esprit libéré avec la satisfaction d’avoir réussi haut la main votre chantier dans les temps !!!

Et pour aller plus loin, je vous propose de participer à mon prochain atelier en ligne gratuit, où j’aborde les 7 ERREURS à ne surtout pas commettre pour un SUIVI DE TRAVAUX RÉUSSI !
Et le PLAN D’ACTION CONCRET en 10 étapes clés pour gérer ta rénovation sans stresser, être plus que RENTABLE et gagner un temps fou !

Pour réserver votre place,  c’est ici  http://archisoi.com/

A très vite pour de nouvelles aventures.

Ginger
l’Archi investisseuse